Articles

1er Tour de l'Ile de Ré

en juin 2011 par Christophe L. (CNL - Limoges)

Sur l’invitation d’Aurélie Stefan, rameuse et organisatrice de ce test, j’ai rejoint l’un des deux équipages qui ont effectué en yole de mer un tour complet de l’Ile de Ré en quatre demi-journée.
Au départ du Port de Minimes de La Rochelle, Vendredi, les deux yoles ont effectué 82 kilomètres de parcours, retour au club ! Encore de l’exceptionnel...

En partant vendredi, je savais qu’on allait pas faire doDO
Car nous allions faire le tour de la fameuse île de RE
Mais les deux équipages de yole de mer étaient miMIs
Et dès le premier jour, sur les sièges ça chaufFA !
Le vent soufflait, les bateaux faisaient de l’aéroSOL...
Le bateau “avantagé” sans barreur donnait le LA
Aucun rameur à l’arrivée n’était pourtant cramoiSI
Et aucun d’entre eux n’en avait plein le DOs.

Les 25 premiers kilomètres furent éprouvant - même si j’avais sur la yole non barrée (par manque de personnel...) - une bonne raison de passer le temps en riant : la seconde yole semblait être envoûtée par une frénétique envie de faire des figures stylisées : zig-zag, ronds dans l’eau, et autres marche-arrières... La majorité des rameurs étaient issus logiquement du club de La Rochelle mais il y avait également deux amis et voisins d’Angoulême. L’arrivée à La Couarde annonçait la fin d’une première demi-journée : raffermissant. Quelques pas (à peine), et déjà le terrain de camping, caché derrière une mini-dune. Direction douche puis petite brasserie. Il était trop tôt pour aller dormir, profitant d’un clair de Lune, je me baladais le long de la plage d’arrivée balayée par un vent nocturne qui allait apporter un peu de pluie quelques heures plus tard.
Au petit matin, après un bon petit déjeuner, direction le Nord de l’île... pour 45km de parcours et une pause à midi. Après le passage redouté (mais sans le moindre problème) du phare des Baleineaux, et une houle ample de 2,5 mètres, les yoles ont trouvé un petit vent favorable jusqu’à la plage pour le pique-nique. À la reprise, nous avons fait une courte halte dans le port de Saint-Martin (magnifique) puis Samedi soir passé au camping de la Flotte (non sans avoir tourné dans la ville pour le trouver... n’est-ce pas Stéphanie ?) puis dans un restaurant du port.
Le lendemain, 12 kilomètres, le pont de l’île de Ré et le port méthanier nous séparaient de La Rochelle.
Grâce à des conditions climatiques excellentes, ce premier tour de l’île de Ré fut exceptionnel et relativement calme. Espérons que ce tour devienne une randonnée à part entière ! Le club de La Rochelle a tous les atouts pour animer ce projet. Encore bravo et merci à Aurélie pour toute l’organisation (et de m’avoir permis de rejoindre un équipage et de ramer à toutes les étapes), à toute les rameuses et tous les rameurs pour leur bonne humeur !

De retour à la maison... prise du poids : -2kg...

Parcours réalisé

Un premier jour sportif, ensuite calme...

Yoles de mer

Le 1er tour organisé par le club de La Rochelle

Phares des baleines

Passage difficile mais ici calme plat


Site web du club
Les derniers projets

Janvier 2010 : le Niger au Mali

Plus de 1000km de rame sur le fleuve Niger, à l'aide d'un bateau à rame version mer.
Pour commander le livre, rendez-vous sur le site bagnagi.fr

Eté 2013 : la Norvège en équipages

Deux yoles de mer et plus de 10 rameur pour un périple au-delà du 1er cercle polaire, dans les fjords, entre Narvik et Tromso.

Eté 2015 : le Portugal en équipages

La descente en deux yolettes du fleuve Douro, ou comment ramer tôt le matin pour éviter les grosses chaleurs de l'après-midi...