Articles

Club Ferrovière de Rome

en août 2004 par Christophe L. (CSNB - Brive)

Après avoir contacté plusieurs clubs de la capitale italienne, soit par email soit par fax, un seul à la gentillesse de répondre... pas forcément le plus "huppé" mais sans doute le plus chaleureux (il existe des clubs qui ont plus de 100 ans d'existence avec de magnifiques bâtiments mais une politesse inversemment proportionnelle...)
Danilo me répond par fax que je suis le bienvenu au club. Me voici donc à la conquête du Tibre, le fleuve qui traverse la capitale du monde latin.
Pour se rendre au club, il suffit de repérer la Place du Peuple au bout de la Via del Corso : trop facile à trouver... c'est la principale rue de Rome... Le club est situé à proximité du pont qui enjambe le Tibre au plus près de la place du Peuple (à 200m maxi).
Quelques marches d'escalier, et voici les quais... un beau bâtiment qui flotte sur l'eau, c'est le club d'à-côté (ceux qui ne répondent pas aux emails). et voici le Club Ferrovière de Rome qu'on commence à découvrir par le tank à ramer extérieur.

L'entrée au club se fait par une petite passerelle métallique, c'est sur une sorte de péniche que l'on prénètre, il s'agit en fait d'une série de trois bâtiments qui flottent sur l'eau du fleuve.
On se croirait dans un club privé avec une personne qui s'occupe de vous accueille. C'est un peu vrai : il s'agit d'une association qui a été fondée pour le personnel ferrovière.
Sur la gauche, on trouve le parc à bateaux : il n'y en a pas énormément, et c'est pour cette raison que les sorties sont limitées à une heure en période d'affluence.

Je ne suis pas trop concerné pour deux raisons : les italiens désertent la capitale en août et je suis l'un des rares à me risquer à ramer les après-midis par 30°/33°C...
Il y a quelques skiffs appartenant à des membres. Le club accueille également des canoë-kayak.
Au-delà du parc, se trouve le pont d'embarquement.
Proche du ponton, une salle de musculation bien équipée, un atelier de réparation et le tank dans le prolongement.

Au-dessus du parc à bateaux se trouve une grande terrasse pour que les membres puissent se reposer, faire la fête... pendant plusieurs jours, j'y aperçois des quincagénaires bronzant allègrement.
L'autre partie des batiments, recouverte de toits rouges, abritent des ateliers, des vestiaires (équipés de casiers qui peuvent être fermés par cadenas).
La navigation suit des règles précises car le fleuve ne peut être parcouru que 3km en aval (jusqu'au pont du duc d'Aoste) et 3km environ en amont (avant L'île Tibérine), et il y a quelques clubs d'avirons qui se partagent ce domaine citadin.
Je remonte le courant (faible avec néanmoins parfois quelques remous sans danger). Le passage sous les ponts doit se faire prudemment car c'est étroit.
La descente sera plus facile car on est alors autorisé à passer au milieu du fleuve et donc des ponts...

Ce qui me parait le plus génant sur le Tibre : ce sont d'une part les algues à fleur d'eau sur certaines parties au bord du fleuve et qui peuvent "aspirer" l'un des avirons.
D'autre part, l'odeur assez forte en été des égouts, toujours par endroit...
Mais néanmoins, la descente du fleuve est agréable, l'eau vous entraine bien, à de bonnes vitesses, et lors des remontées, vous sentez bien la force de l'eau.
Le fleuve peut vous entrainer jusqu'à l'île Tibérine, mais là, le cours est plus sinueux, les ponts plus dangeureux... et vous rencontrez aussi plus de touristes sur les berges et moins d'autochtones...

Si vous faites un saut à Rome, n'hésitez pas à contacter Danilo, le responsable du club. Il est vraiment très sympathique, et il est le brillant exemple de ce que devrait toujours être les relations entre rameurs et clubs.

Coordonnées postales :
00161 ROMA - Via Bari, 22 - Tel. (+39) 06/3208515 - Fax (+39) 06/32600000

Tank à ramer

Plutôt sympa un tank à fleur d'eau...

Un club flottant

Il se résume à une très grande barge.

Un parc à bateau complet

Dédié aux membres de ce club privé.

Le ponton

Un employé prépare les bateaux pour les rameurs...

Une terrasse agréable

Après l'effort, une terrasse pour se reposer.

Vue du club

photo prise depuis la rive gauche.

Autre vue du club

photo prise depuis la rive gauche.

Le fleuve encombré

Quelques algues peuvent gêner la progression par endroits.

Petite vue depuis le club

Un double suivi par l'entraineur en sécu.

Situation du club

Très proche de la place du Peuple.

Les derniers projets

Janvier 2010 : le Niger au Mali

Plus de 1000km de rame sur le fleuve Niger, à l'aide d'un bateau à rame version mer.
Pour commander le livre, rendez-vous sur le site bagnagi.fr

Eté 2013 : la Norvège en équipages

Deux yoles de mer et plus de 10 rameur pour un périple au-delà du 1er cercle polaire, dans les fjords, entre Narvik et Tromso.

Eté 2015 : le Portugal en équipages

La descente en deux yolettes du fleuve Douro, ou comment ramer tôt le matin pour éviter les grosses chaleurs de l'après-midi...