Articles

Vogalonga

Dimanche de la Pentecôte chaque année

Distance à parcourir : 30 km.
Départ Place St-Marc, Arrivée même lieu.
Embarcations : tous les bateaux avec des rames (aviron, canoë, kayak, gondoles, etc.
Nombre moyen de participants : 4000 (toutes nationalités), 1500 embarcations.

Cette randonnée est plus qu'une simple randonnée, c'est l'un des plus grands rassemblements de bateaux à rame en Europe. Plus de 1300 embarcations de tous types viennent parcourir une trentaine de kilomètres autour de la belle ville de Venise. A cette occasion, tous les bateaux à moteur sont interdits de navigation sur le trajet des 3800 participants en moyenne...
Le départ est donné très exactement à 9 heures par un coup de canon devant la place San Marco. Skiffs, doubles, yoles, drakars, canoë,... commençent alors leur parcours en direction de l'ile de Burano (moitié de la randonnée).
Puis la longue procession des bateaux revient vers Venise en passant par Murano, emprunte le canal Cannaregio, et débouche sur le Grand Canal pour arriver enfin à l'endroit même du départ où un comité d'accueil distribue les médailles et les diplomes de participation.

Pendant les derniers kilomètres à travers les canaux de la ville, une foule nombreuse est amassée sur les ponts, les pontons, les arrêts des vaporétos pour acclamer ou encourager chaque bateau qui passe.
Les premiers arrivent après deux heures de trajet, les derniers (des canoë) six heures après. Deux coups de canons annonçent alors la fin de la Vogalonga. Le soir, un feu d'artifice est tiré.

J'ai eu la chance de ramer avec le club de Vézenas (Suisse) sur une yole 4X en compagnie de Jean-Pierre (à la nage), Florence, Marie-Elise et Joop. Nous avons fait le parcours en 2h15 et sommes arrivés dans les 20 premiers. (voir les photos ci-dessous et la vidéo)
Le beau temps nous a permis de bénéficier de conditions optimales et mise à part un passage difficile près de Murano avec des vagues venant de toutes les directions, les 30 kilomètres ont été très appréciés techniquement. Les paysages, l'accueil des habitants des petites iles étaient exceptionnels.
Les dix derniers kilomètres ont été l'occasion d'un duel entre notre bateau et un drakar de 16 rameurs italiens décidés à dépasser tout ce qui ressemble à un aviron... nous avons résisté jusqu'à la ligne d'arrivée, bien que parfois nous avons pu presque toucher la tête de dragon de ce drakar fonceur.
A notre retour vers le ponton, nous avons profité de notre avance pour admirer tranquillement les bateaux et nous avons été impressionné par une embarcation entièrement réalisée en bouteilles en plastique...
Bref, tous les ingrédients étaient là : belles couleurs, architecture unique, rencontres avec des rameurs vraiment sympas, embarcations très diverses. La vogalonga est un passage obligé pour tout amateur de randonnée.

Nous vous conseillons de réserver le samedi à flanner à Venise et notamment de vous rendre sur la petite ile de San Giorgio Maggiore où vous pourrez monter au sommet du campanile où une vue unique sur Venise vous charmera. Vous y verrez aussi de près le Canal de San Marco d'où part la randonnée : un excellent repérage !
Pour l'hébergement, préférez un hotel en dehors de Venise (à Mestre par exemple), moins cher et tout aussi confortable.

Album Vidéos :

Quelques vues de notre arrivée dans le grand canal (format realplayer - 4 Mo - 3")
Petit cours de mise à l'eau à Venise (format realplayer - 8 Mo - 4'54")

21 photos à télécharger jpeg prises par le club de Vézenas (format zip - 1 Mo)


Vogalonga 2006 : plus de 230 photos !

Site web de la randonnée
Les derniers projets

Janvier 2010 : le Niger au Mali

Plus de 1000km de rame sur le fleuve Niger, à l'aide d'un bateau à rame version mer.
Pour commander le livre, rendez-vous sur le site bagnagi.fr

Eté 2013 : la Norvège en équipages

Deux yoles de mer et plus de 10 rameur pour un périple au-delà du 1er cercle polaire, dans les fjords, entre Narvik et Tromso.

Eté 2015 : le Portugal en équipages

La descente en deux yolettes du fleuve Douro, ou comment ramer tôt le matin pour éviter les grosses chaleurs de l'après-midi...